Méthodes De Négociation : 5 Stratégies Pour Mieux Négocier

strategies-negociation

Dans cet article, nous allons vous proposer 5 méthodes pour mieux négocier, gagner plus de ventes et à de meilleurs prix. De la stratégie du “bon flic-mauvais flic” au travail de votre voix, vous verrez que chaque détail compte.

#1 La stratégie du “bon flic – mauvais flic”

negociation

La stratégie de négociation du “bon flic-mauvais flic” est souvent utilisée dans les interrogatoires et a été représentée dans d’innombrables films. C’est une tactique psychologique qui implique deux interrogateurs, adoptant des approches opposées pour extraire des informations d’un suspect. Mais elle peut pas être appliquée à votre processus de vente.

  • Le “mauvais flic” adopte une approche agressive, essayant d’intimider le suspect,
  • Le “bon flic” quant à lui, utilise une approche collaborative, protégeant le suspect du mauvais flic. Par conséquent, cela permet au bon flic d’obtenir la confiance du suspect.

Cela peut sembler extrême, mais dans une négociation commerciale, le concept de base est similaire. L’idée de cette stratégie est de travailler en équipe. Cette équipe inclut souvent le commercial et son manager. Dans ce duo, l’un des participants refusera systématiquement tout compromis demandé par un prospect, généralement une remise. Le deuxième protagoniste sera plus ouvert à la négociation. Il sera disposé à écouter le prospect et tentera de trouver un compromis dont les deux parties pourront bénéficier.

  • Cette tactique fait assurément partie des meilleures pratiques commerciales. Elle permet d’être assez agressif pour identifier les points vraiment bloquants pour le prospect.
  • C’est assez risqué ! Vous pourriez complètement braquer votre prospect sans retour en arrière possible. De plus, il faut nécessairement être deux pour appliquer cette forme de négociation.

#2 La stratégie du traitement spécial

L’idée principale ici est que la façon dont vous allez traiter votre prospect sera très différente de ce qui est normalement fait. “On ne fait pas ça normalement, mais je vais voir si je peux obtenir une exception pour vous parce que j’aimerais beaucoup travailler avec vous. La stratégie de négociation du “traitement spécial” pourrait vite devenir votre stratégie coup de cœur. Il s’agit principalement de remettre la décision d’un compromis entre les mains d’un tiers. Le but est de cadrer la situation à votre avantage et de prendre le contrôle du processus de vente en vous donnant plus de temps pour créer un “game plan”.

  • C’est une stratégie très facile à mettre en place. Cela vous permettra d’introduire un élément tiers dans la discussion, qui appuiera facilement vos arguments.
  • C’est une stratégie déjà vue à de nombreuses reprises. Il vous sera donc difficile de l’utiliser avec finesse.

#3 La stratégie du “bundling”

negociation

Nous oublions souvent qu’un accord ne doit pas toujours être négocié uniquement en termes monétaires. Lors de la négociation d’un contrat, essayez de penser à des objets de valeur que vous pourriez échanger avec votre prospect. Cela peut agir comme un compromis tout en continuant à générer des revenus. L’idée ici est d’utiliser une technique similaire à celle utilisée dans le commerce de détail lorsque vous obtenez deux articles pour le prix d’un. C’est le “bundling”: vendre sous de forme de “package” plusieurs biens ou services différents.

  • C’est un moyen efficace d’orienter la négociation sur la valeur que vous offrez plutôt que sur le prix que vous coûtez. Cela vous permet donc de valoriser votre produit.
  • Attention à ne pas éroder vos marges pour autant. Vos commerciaux seront très enclins à proposer toujours plus de valeur pour vendre plus s’ils sont objectivés au seul revenu. Il devient fondamental de mettre en place des règles précises. Vous pouvez également changer de modèle de primes pour vos commerciaux afin de ne pas tomber dans le piège.

#4 Soyez franc et empathique

Attirer l’attention sur les émotions négatives est un bon moyen de les éliminer. De multiples études montrent que lorsqu’une personne a des émotions négatives et les qualifie, ces émotions diminuent. Lorsque vous identifiez et décrivez les émotions négatives que les autres vivent, celles-ci diminuent également. Faites un audit de ce que l’autre partie pourrait penser négativement. Identifiez les émotions négatives, puis asseyez-vous et attendez que la personne réponde. Cela pourrait prendre cette forme :

“Pensez-vous que cet appel sera une perte de temps ?”

Beaucoup d’entre nous supposent qu’en disant quelque chose de si brutal, nous donnons à l’autre personne une idée qui n’était pas là auparavant. Cela revient à une peur de l’empathie versus un accord. Les gens pensent qu’en faisant preuve d’empathie, ils donnent des munitions à l’autre personne. En réalité, cela entraîne l’autre personne dans une forme de collaboration. La plupart des gens considèrent les négociations comme des arguments. Lorsque nous nous imaginons dans une négociation, l’image qui revient est deux personnes se disputant et se criant dessus, chacune essayant de battre l’adversaire. Or, ce n’est absolument pas le cas.

franc-empathie

Par exemple, lorsque les gens disent «Ce n’est pas juste», cela signifie généralement qu’ils n’ont pas de points d’appui de leur côté de la négociation. S’ils avaient des arguments solides, ils les auraient utilisés au lieu de discuter d’équité. Quand quelqu’un utilise l’équité dans une conversation, c’est un signe de vulnérabilité. Vous devez être prudent avec cela. La personne vous a fait savoir qu’elle se sent faible et sans défense. C’est un signe que vous devez avancer prudemment dans la négociation, sinon il “explosera”. C’est une occasion de sympathiser avec la personne – une chance d’aller plus loin avec elle.

#5 Travaillez votre voix

voix-tonalité

Vous vous souvenez de la voix du DJ sur RFM en fin de soirée ? Cette voix calme et apaisante peut également être celle d’un négociateur lors d’une prise d’otages. Il calme physiquement le cerveau d’une personne. C’est un ton de voix qui utilise une inflexion vers le bas pour montrer de la confiance. Il faut de l’entraînement pour que cette voix soit naturelle, surtout dans les situations chaotiques. Mais en restant calme, vous calmerez les autres. N’oubliez pas que la négociation est un véritable art. Devenir un pro de la négociation commerciale n’est pas donné à tout le monde. Le travail de votre voix pourrait être alors un bon point de départ.

Comment travailler la tonalité de votre voix ?

Utilisez cette voix lorsque vous parlez aux chauffeurs Uber, aux serveurs dans un restaurant ou encore à vos parents au téléphone. Trouvez des conversations à faible enjeu pour tester cette voix et constater son impact. De plus, la période que nous traversons actuellement est bonne pour la tester. En effet, il y a beaucoup d’inquiétude chez les gens, votre voix pourrait alors les apaiser. La prochaine fois que vous décrochez votre téléphone, utilisez cette tonalité pour voir les différentes réactions.

Reader Interactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.