Prospection commerciale
Le guide

Décuplez votre puissance de feu avec les meilleurs prestataires outils, fichiers, et conseils

Quelles sont les meilleures techniques de prospection commerciale? La prospection par email peut-elle vraiment fonctionner? La prospection téléphonique fonctionne-t-elle encore? Et le social selling, ça marche? Comment ça le cross-canal n’est pas non plus la solution miracle?

La prospection commerciale a son lot de mythes, et quoiqu’en disent certains, il n’y a pas de solution miracle. Même si vous utilisez Zapier & Phantombuster, promis…

Dans ce guide, on aborde les différentes techniques de prospection, avec leurs forces et leurs inconvénients, des ordres de grandeur de KPIs pour vous situer, et une méthodologie pour construire vos séquences, cross-canal ou non.

La prospection téléphonique

Si la prospection commerciale a beaucoup évolué ces dernières années, notamment grâce à l’automatisation, rien ne vaut une campagne de prospection téléphonique bien menéee. Quels outils utiliser ? Comment organiser & motiver vos équipes ? Comment préparer les appels ? Des praticiens aguerris nous donnent les clés pour tirer le maximum de vos campagnes de prospection téléphonique.

Prospection téléphonique: quelques chiffres

Si vous vous lancez dans la prospection téléphonique, il vous faudra assez vite arriver à dessiner l’entonnoir de conversion:

  • Combien d’appels un commercial (typiquement, un SDR) peut-il passer par jour?: Comptez entre 50 et 80 en termes de capacité. Notez que certaines solutions de téléphonie par IP (et en particulier l’auto-dial) permettent de gagner significativement en performance.
  • Quel est le taux d’appels (vraiment) connectés? Attention, on ne parle pas ici d’avoir eu un standard automatique au téléphone, ou d’avoir pu laisser un message. La question est: êtes-vous parvenu à communiquer avec le décideur que vous ciblez? Ce taux varie trop selon la cible pour donner un ordre de grandeur pertinent, mais il est fondamental de le suivre précisément.
  • Quel est le nombre de rendez-vous que vous obtenez pour 100 appels passés? Ici, visez 2% ou plus, et comptez sur 1% dans vos prévisions.
  • Combien de ventes obtenez-vous sur vos rendez-vous initiaux? Si votre taux de conversion est sous les 30% ici, il y a deux options:
    1. 1. Vos rendez-vous sont sous-qualifiés. Ré-évaluez les conditions d’acceptation d’un rdv commercial
    2. 2. Votre pression commerciale n’est pas suffisante. On n’a pas parlé du cycle de vente, mais il est évidemment très corrélé à chacun de ces taux. Un taux de conversion rdv > vente trop bas est presque toujours dû à des prospects qui “trainent” dans le funnel et occupent vos commerciaux alors qu’ils ne convertiront jamais. Soyez plus agressifs, quittes à essuyer plus de refus. Votre taux de conversion augmentera rapidement.

La prospection par email

“Plus personne ne lit ses emails” nous assène-t-on. N’empêche que ça marche. Et rudement bien. L’email reste un des canaux préférés à la fois des marketeux & des équipes commerciales et pour de bonnes raisons. On rassemble ici toutes nos pépites pour réussir votre prospection par email, & vous assurer les meilleurs taux de lecture & de réponse.

La prospection par email: ça marche?

La prospection par email plait généralement beaucoup parce qu’il y a cette conception qu’on passe moins de temps à envoyer un email qu’à passer un coup de fil. Surtout, certains rêvent encore de campagnes de masse où on envoie un même message à plusieurs milliers de prospects.

En réalité, et pour tout un tas de raison, cette approche ne convertit presque jamais.

L’essentiel du coût lorsqu’on fait de la prospection par email réside dans la pré-qualification, et la génération du fichier de prospection.

C’est pourquoi les taux de conversion sont clé.

De bonnes campagnes de prospection par email sont donc au moins aussi chronophages que des campagnes de prospection téléphonique. Seulement voilà, le temps passé à qualifier des prospects et enrichir des fichiers de prospection coûte souvent (et pas toujours du tout) moins cher.

Une bonne façon d’aborder le clivage traditionnel entre prospection par email ou par téléphone est donc de vous interroger sur la complexité de la vente, et la facilité à obtenir des données sur les entreprises que vous ciblez.

Plus vous ciblez des organisations de taille importante, et plus vos ventes sont complexes, plus la prospection par email a du sens. À condition de vous y prendre proprement, et d’investir sur la qualité de vos bases de prospection au moins autant que vous le feriez sur une équipe de prospection téléphonique.

Le social selling: le futur de la vente B2B?

Le social selling est souvent présenté comme l’avenir de la prospection. En réalité ce n’est pas si simple.

D’abord, la plupart de ceux qui se penchent sur le social selling (pas tous heureusement) sont les mêmes qui rechignent à prendre leur téléphone pour passer un coup de fil ou à passer une heure à qualifier et nettoyer un fichier de prospection d’une centaine de lignes, ce qui n’est pas très bon signe.

Ensuite, Linkedin donne une sorte d’impunité et de distance, où certains se sentent légitimes à contacter tout le monde & n’importe qui. Même si c’est sur linkedin, et que vos “taux d’ouverture” seront par conséquent élevés, c’est plutôt une très mauvaise idée: encore plus de clients potentiels verront vos horreurs erreurs…

Qu’on s’entende, la prospection sur Linkedin peut être extrêmement efficace une fois qu’on a construit une vraie plateforme d’autorité. Mais avant ça, c’est à peu près aussi puissant qu’un email (donc plutôt moins qu’un coup de fil), en beaucoup moins pratique. Le seul intérêt est que vous êtes obligés de vous arrêter à 300 caractères, et donc de réfléchir un tout petit peu à votre message.

Ce qui fonctionne très bien sur linkedin est l’aspect social. C’est par exemple, une plateforme très puissante pour vous faire recommander auprès de quelqu’un. On identifie assez facilement une personne en commun qui permet de faire le lien. Et la recommendation est un levier extrêmement puissant.

Linkedin permet aussi de se construire une autorité relativement facilement. Et cette autorité est très facilement identifiable… sur linkedin.

Quoiqu’il arrive, le social selling est un canal qui devient vraiment intéressant lorsque vous cherchez des gains d’efficience sur des campagnes de prospection, un message commercial, et des process de vente très bien rodés. Sans ça, ne vous attendez pas à des résultats miracle.

Le multi-canal: solution miracle?

La prospection téléphonique, la prospection par email, et le social selling sont tous décriés pour des raisons sensiblement différentes, mais un argument toujours un peu similaire: les prospects n’ont pas envie de vous écouter.

Le cross canal ou multi canal serait alors la solution miracle pour que les gens aient envie de vous écouter. On nous explique ici & là que multiplier les canaux (et donc la complexité de vos process) fonctionne à tous les coups.

C’est vrai, pour ceux qui le disent. Si vous augmentez la complexité de vos process, vous devenez beaucoup plus à l’aise lorsqu’il s’agit de payer pour obtenir de l’aide… Mais pas sûr que vous vendiez plus.

En réalité, multiplier les canaux, c’est noyer le poisson.

La vraie motivation derrière ces différents canaux est dans la scalabilité, c’est à dire la capacité à monter en échelle avec des coûts décroissants, constants, ou moins croissants que les revenus générés.

Le meilleur moyen d’arriver à construire un argumentaire de vente est (et restera toujours) d’être au contact de vos prospects et clients. Au téléphone donc, ou en salons.

Si vous identifiez de façon suffisamment fine le couple typologie de client / discours commercial, vous pouvez passer à l’étape supérieure, en ajoutant des emails à votre mix pour gagner en taux d’appels connectés, et générer plus de leads qualifiés avec la même capacité.

Et lorsque vous avez un mix email / téléphone qui fonctionne vraiment, vous pouvez ajouter un canal supplémentaire (linkedin par exemple) pour gagner encore en efficience, connecter avec encore plus de leads (à capacité constante), et augmenter encore vos taux de conversion.

Dans tous les cas, les données sont le nerf de la guerre

On a préparé quelques fichiers de prospection aux petits oignons, prêts à l’emploi, et mis à jour très régulièrement. Vous trouverez des fichiers de prospection par profession, et / ou par région. Si vous avez des besoins plus spécifiques, on peut aussi vous aider à trouver le fichier de vos rêves, n’hésitez pas à nous faire signe!

N’oubliez pas d’outiller vos équipes proprement

Avoir des bonnes idées c’est bien. Pouvoir les mettre en oeuvre c’est mieux. Vous trouverez ici notre sélection des meilleurs outils de prospection, pour automatiser les tâches répétitives, mesurer et optimiser votre impact, mieux organiser vos campagnes, trouver des prospects ultra-qualifiés, scorer vos leads, et améliorer la qualité de vos campagnes

Besoin de plus de leads ? D'une meilleure qualification ? De recruter des rockstars de la vente ?
Trouver un prestataire

Pépites